Un duo du projet CAN DO! Trekking for Trash mobilise le nettoyage du littoral de l’Afrique du Sud

Le 3 Octobre 2012 Camilla Howard et Michael Baretta, deux agents de changement adventureux et soucieux de la conservation, ont entrepris un  “Trek for Trash” –  un Trek pour dechets – le long de 3000km du littoral de l’Afrique du Sud. Leur but : de ramasser et recycler les dechets tout en sensibilisant les gens, pendant un voyage qui durerait sept mois.

trekking for trash

Michael Baretta et Camilla Howard de CAN DO! Trekking for Trash voyagent 3000km le long du littoral de l’Afrique du Sud pendant sept mois, pour ramasser et recycler les dechets et pour sensibiliser la population sur le chemin.

 

Maintenant dans le septième mois de leur trek, ce duo audacieux a marché tout le long du côte, de Alexander Bay dans le nord-ouest  jusqu’à Kenton on Sea dans le Cap de l’Est. Venant juste de passer le mi-chemin vers Kosi Bay – leur destination, près de la frontière de Mozambique –  ils ont déjà beaucoup accompli et ont inspiré tous ceux qui vivent près du côte. Bien qu’ils marchent le long du littoral, ils veulent que leur message soit national, et espèrent qu’ils aient incité les vacanciers à motiver leurs propres communautés en rentrant chez eux partout dans l’Afrique du Sud.

Pendant leur voyage, l’équipe CAN DO! Trekking for Trash a réussi a mobiliser du soutien pour le nettoyage du littoral de l ‘Afrique du Sud. Trekking for Trash a organisé deux nettoyages de plages soutenus par les communautés au Cap, et un autre à Port Elizabeth le week-end dernier qui a été un grand succès. Deux cent personnes leur ont rejoint sur King’s Beach à Port Elizabeth, et ensemble ils ont ramassé 900kg dans deux heures.

Beach Cleanup_Kings Beach Port Elizabeth

Le nettoyage de plage soutenu par la communauté sur King’s Beach à Port Elizabeth a eu pour résultat 900kg de dechets ramassés dans seulement deux heures.

 

Ils espèrent une assistance encore plus grande le 2 Mars pour un nettoyage à East London, qui aura lieu sur Eastern Beach entre 10h et 12h. Jusqu’ici, ils ont visité dix écoles et ont ramassé presque quatre tonnes de déchets. Chaque jour, ils remplissent leur sac à dos-poubelle, et sont souvent rejoints par des habitants et des groupes de la région, venus pour remplir quelques sacs. Ce poids qu’ils ramassent eux-mȇmes sera rajouté aux totals ramassés aux grands nettoyages. Ils espèrent reussir leur but de set tonnes pendant la durée de la campagne.

Les défis physiques et mentaux qui font partie de treks de longue portée peuvent ȇtre redoutables. Ils demandent beaucoup de tenacité et d’engagement. Camilla et Michael ont vécu pas mal de défis sur le chemin, qu’il s’agit de la périostite tibiale ou de l’aponévrosite plantaire, de glisser sur des parois de falaises raides et rocheuses ou d’entailler des doigts en ouvrant des huitres, ou mȇme d’ȇtre arrȇté pour entrée non-autorisée sur un Grand site National (avec R100 000 de fausse monnaie dans un sac à dos que nous venions de trouver sur la plage!!!). Jusqu’ici, leur aventure a été pleine de temps forts, et a été touchée par très peu de moments décourageants.

La réalisation du montant de déchets qui ne sont pas remarqués, ainsi que le désir de faire un impact positif sur l’environnement et sur les communautés au long du côte ont inspiré Camilla et Michael à commencer l’initiative “CAN DO! Trekking for Trash”. Ils ont été rejoints par le département de métaux de Nampak et par Collect-a-Can, ainsi que par encore plusieurs parrains désireux de soutenir cette initiative noble. 

Pour ȇtre tenu au courant des dernières nouvelles et pour soutenir Camilla et Michael pendent leur trek, connectez-vous sur Facebook et suivez-les sur Twitter. Ils aimeraient bien que le grand public leur rejoigne pour leurs nettoyages à East London et à Durban, mais si vous habitez sur le littoral entre East London et Kosi Bay, n’hesitez pas à les contacter. Ils ont besoin de toute l’aide possible sur le chemin, que ce soit en les rejoignant pour une courte randonnée, en remplissant quelques sacs, ou en les accueillant pour une nuit ! Selon Camilla et Michael, faire connaissance des gens merveilleux sud-africains le long du chemin a vraiment été l’expérience le plus fort de leur voyage.   

This article was translated by Globofish – follow them on Facebook

globofish translation services

Tags: , , , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply