Mozambikes crée une culture du vélo durable au Mozambique

Mozambikes est une nouvelle et innovante entreprise de vélo au Mozambique; elle soutient le cyclisme comme moyen de mobilité durable – tout en offrant aux entreprises une chance unique de se faire de la publicité sur les panneaux mobiles transportés par les vélos. Mozambikes contribue à créer une culture du cyclisme durable au Mozambique et participe activement à la promotion du cyclisme et aux avantages sociaux, environnementaux et économiques de ce mode de transport.
L’association Green Africa Directory a été ravie de s’entretenir avec Lauren Thomas, la co-fondatrice de Mozambikes. Lauren est originaire des États-Unis et a de l’expérience dans le domaine de la banque d’investissement. Après avoir obtenu son MBA, elle a voyagé au Mozambique pour un stage et ses capacités d’éco-entrepreneuriat ainsi que son amour pour le Mozambique ont permis le démarrage de Mozambikes au début de l’année 2009.

Lauren Thomas, co-fondatrice de Mozambikes au Mozambique.

 

1. Quelle a été votre source d’inspiration pour créer Mozambikes?
Mozambikes a commencé comme une idée au cours d’un voyage sur la route à travers le Mozambique en mars 2009, quand Rui Mesquita, le co-fondateur de Mozambikes, et moi-même, n’avons cessé de rencontrer des personnes marchant avec des conteneurs massifs d’eau ou de fagots de bois sur la tête .Compte tenu de la rareté des transports en commun dans les régions rurales, ces personnes n’ont souvent pas de solutions alternatives. Même là où le système de minibus existe, beaucoup de gens doivent marcher des kilomètres jusqu’aux arrêts et jusqu’à chez eux et sont soumis à un dangereux surpeuplement au cours de leurs voyages. Le coût étant inférieur à celui des autres modes de transport personnel, les vélos étaient une solution évidente, mais malgré tout nous avons trouvé peu de fournisseurs et aucun avec des prix abordables pour les personnes qui en ont vraiment besoin. Nous avons commencé à discuter sur la façon dont nous pourrions concevoir une entreprise de vélos, et notre enthousiasme à la préparation nous a incités à exécuter l’idée.

mozambican wave

Vague mozambicaine. Photo: Mozambikes.

 

2. Qu’est-ce que Mozambikes offre et en quoi votre modèle d’entreprise est-il différent des autres organisations cyclistes en Afrique?
De nombreux modèles d’entreprises traditionnels ne fonctionnent pas au Mozambique, puisque les produits sont ciblés sur un segment du marché où le pouvoir d’achat des habitants est faible. Nous avons rapidement réalisé que nous devions faire preuve d’innovation avec notre modèle, et c’est ainsi que nous avons construit notre offre de proximité pour le secteur privé.

Le modèle de Mozambikes incorpore le secteur privé afin d’offrir deux solutions peu coûteuses: des vélos et de la publicité. Nous vendons 1) des vélos étiquetés de logos, qui sont ensuite distribués par les annonceurs pour leurs parties prenantes, et 2) de la publicité pour des marques locales sur les vélos afin de gagner un revenu pour les vélos ce qui nous permet de vendre les vélos à des prix réduits. Nos vélos sont peints aux couleurs de l’annonceur, puis marqués à plusieurs endroits avec leurs logos et slogans, permettant la création d’un panneau d’affichage mobile qui peut parcourir les communautés pendant des années. Mozambikes est une entreprise sociale à but lucratif, contractant des bénéfices pour le bien de l’élargissement de la mission.

Nos vélos sont de meilleure qualité que les vélos similaires sur le marché et ont des caractéristiques importantes à notre mission de développement, comme une structure porteuse à l’arrière, et des réflecteurs et feux avant. Des vélos de qualité sont essentiels à la continuité des bénéfices qu’ils peuvent fournir. Mozambikes assemble et personnalise nos vélos sur place avec une équipe d’experts qui est phénoménale, et ainsi nous contribuons également à l’économie avec la main d’œuvre, l’approvisionnement régional et les impôts.

 

3. Quels sont les avantages du vélo comme mode de transport, en particulier dans le contexte africain?
Le Mozambique est un pays à vocation agricole, avec près de 90% de la population engagée dans l’agriculture de petite échelle dans le secteur informel. Ce sont des gens qui vivent avec moins de 2 dollars par jour, alors qu’ils sont confrontés à de nombreux obstacles pour trouver un emploi, atteindre les marchés et porter des produits, entre autres. Mozambikes a commencé pour fournir à ces Mozambicains un moyen de transport efficace: le vélo.

En outre, les vélos ont également un impact sur les soins de santé et l’éducation. Près de 2 millions de personnes au Mozambique vivent avec le VIH ou le SIDA. Plus de 3 000 personnes meurent chaque année du paludisme, une maladie qui se soigne. Les vélos permettent aux gens d’accéder à des établissements de santé qu’ils pourraient autrement ne pas être en mesure d’atteindre, ce qui leur permet de bénéficier des médicaments et des diagnostics pour les garder en bonne santé. On estime que 60% des adultes au Mozambique ne peut pas lire et écrire en raison de l’absence de suffisamment d’écoles. Les vélos permettent aux gens de voyager plus loin pour atteindre les écoles existantes.

4. Quels sont les avantages pour les annonceurs de voir leurs logos ou illustrations affichées sur les vélos?
Il existe de puissants avantages économiques pour les annonceurs, puisque les vélos sont un canal plus efficace pour eux d’atteindre des marchés à faible revenu où les gens ne lisent pas les journaux, ne possèdent pas de télévision, et ne conduisent pas auprès des axes routiers. Historiquement, cela a été un défi d’atteindre ces consommateurs, qui dans l’ensemble représentent un segment du marché clé pour de nombreuses marques locales. En outre, les annonces mobiles se sont avérés être plus efficaces que les annonces fixes, puisqu’elles s’exposent à un engagement cérébral plus important et par la suite doublent la reconnaissance de la marque.

La réponse que nous avons obtenue des annonceurs potentiels est incroyable. Dans presque toutes les réunions, nous obtenons une nouvelle perspective sur la façon dont les vélos s’insèrent dans les affaires ici au Mozambique. Certains clients achètent les vélos pour les distribuer aux communautés locales où ils opèrent. Certains ont exprimé le besoin d’une flotte en interne pour se déplacer rapidement autour des grandes installations et d’autres envisagent le jumelage de leurs propres produits avec un vélo gratuit pour augmenter leur impact social ainsi que leur chiffre d’affaires.

think local mozambikes

 

5. Quels sont les types d’entreprises qui font de la publicité sur vos vélos?  
Il n’y a pas de thème commun à nos clients, ce qui prouve notre thèse selon laquelle chaque entreprise a un besoin pour les vélos publicitaires! Un certain nombre d’entreprises de construction ont acheté des vélos pour leurs employés afin de se déplacer rapidement sur de grands sites. Pathfinder, une ONG liée à la santé, a acheté des vélos pour faciliter leurs initiatives avec les communautés locales. Massmart en Afrique du Sud a acheté des vélos à offrir à la communauté locale lors d’une cérémonie émouvante et innovatrice pour le lancement d’un nouveau supermarché Save-Rite au Mozambique. DSTV propose des vélos en promotion auprès des clients, et Golo (une agence de publicité) fait faire des tours de vélo à ses employés pour répandre le message provocateur “Think Local” (“Pensez Local”) à travers la capitale Maputo. Ceci est juste une liste – nous avons également vendu des vélos à des banques, des ONGs aux missions variées, des entreprises agricoles, des distributeurs alimentaires et des transporteurs de téléphonie mobile, entre autres.

dstv mozambique

 

6. Où peut-on acheter vos vélos au Mozambique et combien coûtent-ils?
Les entreprises, les associations et les particuliers peuvent commander des vélos publicitaires en nous contactant à info@mozambikes.com, et peuvent choisir de livrer les vélos dans n’importe quelle région du Mozambique ou des pays voisins. Ils peuvent également visiter notre bureau à Maputo pour acheter un vélo Mozambike standard pour environ 130 USD. Les vélos à taux réduit (environ 30 USD) sont vendus uniquement sur les marchés ruraux en suivant les commandes passées par les clients publicitaires, mais la majorité des vélos atteignant la région rurale sont totalement gratuits. À ce jour, nos annonceurs trouvent généralement plus attrayant d’acheter des vélos entièrement publicitaires et de les distribuer gratuitement à leurs communautés, employés ou intervenants.

7. Quand l’entreprise Mozambiques a-t-elle été créée, qu’avez-vous réalisé depuis lors, et quelles sont vos objectifs tournés vers l’avenir?
Mozambikes a commencé à assembler ses premiers vélos en octobre 2011 et a vendu plus de 600 vélos publicitaires à ce jour. Les ventes au cours des derniers mois ont démontré une croissance continue et nous visons un chiffre d’affaires annuel stable de 15 000 vélos, ce qui est prudent, étant donné que nous avons estimé le besoin à 1,5 millions de vélos à travers le pays. Pour accomplir cela, nous devons avoir un flux régulier de publicité et donc dans un délai de cinq ans, nous espérons être un canal publicitaire standard dans les marchés à faible revenu. Notre vision locale est d’être le fournisseur de vélo de premier plan au Mozambique, et donc notre vision pour parcourir ce chemin implique une flotte de vélos de meilleure qualité et des agriculteurs plus productifs.

Nous avons commencé avec 6 membres de notre équipe d’assemblage et de publicité, et nous travaillons actuellement avec 10 employés qui s’occupent de la préparation, de la peinture des composants et de l’assemblage des vélos. Nous avons eu la chance d’embaucher 6 personnes qui maitrisaient déjà entièrement l’assemblage de vélos et travaillent dur pour s’assurer que nos commandes sont traitées à temps et avec une qualité optimale. Ils sont également essentiels à notre inventaire, à la planification des ventes et à la gestion.

Nous avons beaucoup d’ambition sociale pour Mozambikes, qui doivent attendre jusqu’à ce que nous prouvions le principal modèle d’entreprise avant de nous lancer. Toutefois, dans les cinq ans, nous espérons être en campagne pour la sécurité à vélo à travers le pays et les pistes cyclables à Maputo, construire un réseau d’entrepreneurs pour fournir un service de réparation de vélos et engager quelques-unes des nouvelles technologies cyclistes décrites ci-dessus.

L'équipe Mozambikes

The Mozambikes team.

 

8. La culture du vélo est-elle de plus en plus importante au Mozambique? Dans d’autres régions du monde, des événements et des groupes massifs, des rues ouvertes et des journées sans voiture semblent être de plus en plus populaires.
girl with bicycle mozambiqueLa culture du vélo est certainement en augmentation au Mozambique, mais la mission de Mozambikes englobe aussi la construction de cette culture encore plus loin.  Mozambikes est en train de rétablir un chapitre d’une importance critique à Maputo, qui s’était dissout lorsque les coordinateurs précédents déménagèrent, et maintient une relation étroite avec l’équipe de cyclisme professionnelle du pays et le club de l’équipe. Deux membres de l’équipe professionnelle sont affiliés à Mozambikes, l’un en tant que revendeur de vélos pour soutenir la massification des vélos de qualité et un autre en tant que directeur de notre usine. Vicente Mafumo a émergé comme un leader de notre équipe dès la première semaine et a été promu tout aussi vite pour diriger la création de logos et les opérations d’assemblage au Mozambique.

Un obstacle à la construction d’une culture du vélo plus forte au Mozambique est la sécurité du cycliste, puisque les chauffeurs sont toujours inconscients quant au partage de la route avec les cyclistes et qu’il n’existe pas de bordure de protection sur les routes.  Mozambikes lance une campagne de sécurité pour sensibiliser les conducteurs ainsi que les cyclistes sur la façon de partager la route, et va promouvoir auprès de la municipalité locale un projet de réseau de pistes cyclables.

 

9. Les vélos sont-ils fabriqués localement et des matériaux locaux sont-ils utilisés pour les fabriquer? Utilisez-vous des principes et pratiques durables dans votre exploitation?
Nous nous procurons tout ce que nous pouvons localement, et achetons toutes les peintures, les matériaux nécessaire à la réalisation de logos, outils et la main d’œuvre au Mozambique. Malheureusement, il n’existe pas d’installation qui fabrique des composants en Afrique australe donc nous les importons. Il s’agit d’une opportunité d’expansion potentielle très intéressante pour Mozambikes à l’avenir. Les vélos sont assemblés localement à partir d’un système vis-écrou mais nous avons parlé de tirer profit du talent et de l’éthique professionnelle de toute notre équipe de production locale.

Tous les vélos sont assemblés à la main, et par conséquent la consommation d’énergie et d’eau est presque inexistante. Chaque vélo que nous mettons sur le marché réduit l’empreinte carbone de quelqu’un qui voyagerait autrement en voiture, taxi ou minibus .Compte tenu de la passion que nos travailleurs ont pour le cyclisme, ils ont presque tous choisi de se déplacer en vélo pour aller au travail, avant même que nous ayons le produit! Nous avons également assuré le transport en vélo à un bénévole qui nous a aidé à développer notre impact l’été dernier.

10. Quels sont certains des grands itinéraires cyclables à Maputo?
Le dimanche matin à Maputo est parfait pour faire du vélo. Lorsque les routes sont calmes et les voitures généralement absentes, nous adorons sauter sur nos vélos pour découvrir la ville. Ce tour en vélo est particulièrement agréable quand des personnes visitent Maputo pour la première fois, puisque le vélo est le moyen de transport idéal pour voir tout ce que peut offrir la zone inférieure de la ville (la “Baixa”) ou pour monter les collines d’où les vues sur la Baie de Maputo et de la ville de Catembe de l’autre côté de la baie pousse les visiteurs à se demander s’ils devraient jamais repartir.

11. Comment le reste du monde peut-il s’impliquer?
Lorsque nous avons annoncé le lancement de Mozambikes, notre famille et nos amis ont eu une réaction similaire: comment puis-je contribuer? Pour accéder aux ressources de ce réseau, et à la puissance philanthropique de l’ensemble du monde développé, nous avons lancé une organisation jumelle pour recueillir des dons de vélos au Mozambique à des personnes qui gagnent moins que le salaire minimum national. Visitez notre site web à  www.mozambikes.com/en (en anglais) pour faire don d’un vélo ou laissez-vous inspirer par les photos de certains de nos bénéficiaires jusqu’à aujourd’hui.

This article was translated by Globofish – follow them on Facebook

globofish translation services

Tags: , , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply